Speaker : arrêtez avec cet horrible « pour ceux qui ne connaissent pas » !

13 février 2018speaker, conference, humeur

Je n’en peux plus d’entendre ces quelques phrases :

Un outil pour vous simplifier la vie dans cette situation serait technotruc.
Pour ceux qui ne connaissent pas : technotruc, c’est un service qui agrège toutes les données depuis X et Y pour vous présenter un rapport lisible et simple à comprendre.

Si je connais déjà technotruc, cette phrase ne m’apporte aucune information utile. Son résultat est globalement neutre, tant qu’elle reste courte.

Par contre, si je ne connais pas technotruc, lorsque j’entends ce « pour ceux qui ne connaitraient pas », je me sens coupable. Coupable de ne pas connaitre ce truc, qui est tellement génial qu’il est évident que je devrais le connaitre. Et je me demande combien d’autres personnes dans la salle ressentent ce malaise, combien d’autres personnes sont coupables de ne pas connaitre. Et combien connaissent. Et à quel point je suis à la ramasse, moi qui ne connais pas.

Bien sûr, je ne peux pas tout connaitre et je suis venu assister à cette présentation pour apprendre des choses. Je ferais donc mieux de noter le nom de cet outil, au lieu de culpabiliser et de me poser toutes ces questions… Mais cette réflexion n’est jamais immédiate et passe toujours après ce sentiment de culpabilité.


Alors, est-ce que nous, speakers, ne pourrions pas reformuler ces quelques phrases ? Ne pourrions-nous pas éviter ce côté négatif qui s’insinue dans notre message ? Il suffirait de supprimer quelques mots, après tout :

Un outil pour vous simplifier la vie dans cette situation serait technotruc.
C’est un service qui agrège toutes les données depuis X et Y pour vous présenter un rapport lisible et simple à comprendre.

Nous pourrions même être résolument positif et assumer pleinement notre pensée et notre enthousiasme :

Un outil pour vous simplifier la vie dans cette situation est technotruc.
C’est un service qui agrège toutes les données depuis X et Y pour nous présenter un rapport lisible et simple à comprendre.
Je l’ai découvert il y a quelques mois, il est très sympa et m’est très utile. Je vous le conseille vivement.

Avec cette troisième formulation, vous transmettez un message constructif, positif. Je suis prêt à parier qu’il passera alors bien mieux auprès de votre public, qui ne se sentira pas coupable de ne pas connaitre. Ceux qui connaissaient déjà seront content de voir que vous approuvez leur choix. Et ceux qui ne connaissaient pas encore repartirons avec un retour d’expérience et un conseil à appliquer dès leur retour au boulot.


Alors, vous comme moi, supprimons cet horrible « pour ceux qui ne connaissent pas » de nos présentations !


Je participe occasionnellement à des conférences. Cet article fait partie d’une série où je partage mon expérience de speaker, en espérant que ces retours et/ou conseils vous aideront à vous lancer !


Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir !

Ce blog a récemment été migré vers un générateur de sites statiques et je n'ai pas encore eu le temps de remettre un mécanisme de commentaires en place.

Avec un peu de chance, je parviendrai à m'en occuper d'ici quelques semaines ;-)