Non, c'est mon métier !

26 mars 2014travail, histoire
 Cet article a été rédigé il y a plusieurs années et peut ne plus être tout à fait à jour…

Tu étais devant ton PC, tu devais jouer.

Combien de fois ai-je entendu cette phrase ou une remarque du même acabit1 ?


Lorsque ce sont des amis ou de la famille2 qui prononcent ces mots, j’essaye d’expliquer rapidement ce que je fais de mes journées et à quoi servent les applications et projets sur lesquels j’interviens. Je n’y arrive pas toujours très bien, mais je progresse !

Lorsque c’est un collègue qui fait le même métier que moi3 qui dit ça, je sais qu’il est animé par la même étincelle que moi4 : nous avons la chance de faire quelque chose qui, souvent, nous amuse !


Mais lorsque ces mots sortent de la bouche de quelqu’un d’autre, voila des années que je contiens ma colère et que je réponds d’un timide “nan mais des fois je bosse, hein, aussi”, alors que j’ai plus tendance à avoir une de ces pensées :

Mes cinq ans d’études et mon diplôme, j’ai dû les trouver dans une pochette surprise !

Ou :

Depuis 8 ans que je fais ce métier, tu ne crois pas que mes patrons s’en seraient rendu compte, si je passais mes journées à jouer et que je n’étais pas productif ?

Voire même, dans les rares cas où cette remarque est venue d’un collègue exerçant un autre métier que le mien :

Oui, bien sûr : à partir de demain, tu bosses pour deux, puisque notre patron t’a recruté pour bosser et moi pour jouer.


Avec le recul, je me dis que, des fois, je devrais peut-être répondre moins timidement…


Bien sûr, ça ne m’empêche pas de jouer5, y compris au bureau !

Mais dans ce cas, ça se voit clairement, c’est aux heures de pause ou le soir, je ne suis pas devant mon PC mais dans un canapé devant la console et une TV — et c’est excellent pour la cohésion et le moral de l’équipe !



  1. Je n’ai pas pensé à commencer à compter quand j’en aurais eu l’occasion il y a des années de ça et depuis, j’ai réalisé que je n’en n’aurais jamais eu le courage ou que je n’y serais pas arrivé ! 

  2. Encore que, pour la famille, ils ont plutôt tendance à s’inquiéter que je sois encore en train de bosser y compris le week-end et pendant les vacances, sans toujours comprendre que ordinateur ne signifie pas forcément travail au sens professionnel du terme — et encore moins quand il n’y a pas de jolis dessins qui s’affichent (comprendre : “si ça a l’air austère, ça doit être du travail pour son entreprise”). Ça mériterait quasiment un autre post allant presque à l’envers de celui-ci ! ^^ 

  3. Un “développeur” au sens large du terme, donc — que ce soit ou non un membre de mon équipe, ou qu’il travaille ou non dans la même entreprise que moi. 

  4. Si ce n’est pas le cas, il ne parlera généralement pas de son métier en ces termes. 

  5. “Jouer” au sens classique du terme, cette fois — c’est-à-dire pas “jouer à tester le dernier framework sorti”. ;-) 

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir !

Ce blog a récemment été migré vers un générateur de sites statiques et je n'ai pas encore eu le temps de remettre un mécanisme de commentaires en place.

Avec un peu de chance, je parviendrai à m'en occuper d'ici quelques semaines ;-)