Bye, bye, PHP 5.3 !

8 septembre 2014php, php-5.3
 Cet article a été rédigé il y a plusieurs années et peut ne plus être tout à fait à jour…

Le 30 juin 2009 sortait PHP 5.3.0.

Après des années d’efforts et alors que PHP 6 ne semblait pas réellement se rapprocher, PHP 5.3 a apporté un lot de nouveautés importantes. Pour n’en citer que quelques-unes qui m’ont le plus marquées1 :

  • Le support des espaces de noms,
  • Les fonctions anonymes et les closures.
  • Plusieurs classes de l’extension intl visant à faciliter l’internationalisation et la localisation d’applications.


Ces évolutions – et surtout les deux premières – ont posé les fondations utilisées ensuite pour revitaliser le développement en PHP : je pense en particulier aux travaux effectués par la communauté au niveau de l’auto-loading (notamment via la PSR-0), la mise en place et l’acceptation de composer, ainsi que le lancement de frameworks de seconde génération.

Pour moi qui ai commencé à travailler avec PHP dans un contexte pro sous PHP 5.1 et qui ai suivi – avec plus ou moins de retard en fonction des projets – les montées de versions successives vers PHP 5.2, puis 5.3 et maintenant 5.5 et bientôt 5.6, cette version 5.3 a marqué un tournant au niveau du langage et de sa communauté : d’un langage souvent perçu comme utilisé par des bidouilleurs, nous sommes passés à un langage et à des solutions résolument orientés professionnels.

Au niveau de l’évolution du langage en lui-même, PHP 5.3 a aussi ré-amorcé la pompe : avec l’admission que PHP 6 n’était pas encore prêt, PHP a recommencé à évoluer – et cela s’est vu à travers les versions qui ont suivi, avec PHP 5.4 en 2012, PHP 5.5 en 2013 et PHP 5.6 cette année.


Mais aujourd’hui, après tant d’années de bons et loyaux services, il est temps de dire adieux à PHP 5.3.

En effet, comme annoncé lors de la sortie de PHP 5.4, PHP 5.3 a atteint sa fin de vie2 cet été : plus aucune correction ne sera apportée à PHP 5.3, que ce soit pour des bugs (y compris majeurs) ou même des failles de sécurité.

Si vous ne l’avez pas encore fait, il est donc plus que temps de songer à migrer vers une version plus récente – la raison voudrait que vous passiez à PHP 5.5 dès maintenant, en commençant dans la foulée à étudier la migration vers PHP 5.6 qui vient de sortir. J’ai moi-même réalisé la migration 5.3 → 5.5 cette année3 sur plusieurs applications et j’ai été agréablement surpris de voir à quel point elle a été sans douleur4 !


Et pour conclure, j’adresse un grand « Merci ! » à tous ceux qui ont fait de PHP 5.3 la version mineure majeure qu’elle a été : contributeurs, Release Managers, testeurs, évangélisateurs, utilisateurs, …



  1. Je parlerais bien de goto, mais vu que je n’en n’ai toujours pas utilisé (ni vu utilisé) en toutes ces années, je ne peux dire que ça m’ait vraiment marqué ^^ [return]
  2. « Fin de vie », ou « EOL » pour « End Of Life ». [return]
  3. J’ai d’ailleurs donné une conférence intitulée « PHP 5.3 → 5.6 : No pain but gain ! » au PHPTour 2014 à Lyon. Les slides sont disponibles, de même que la vidéo. [return]
  4. Bien sûr, si vous tournez encore sur une version encore plus ancienne – comme PHP 5.2 –, les choses pourraient être un peu plus complexes… Mais est-il utile de vous rappeler que PHP 5.2 a atteint son EOL il y a encore plus longtemps ? [return]