Quelques livres lus en 2018

21 février 2019lecture, livre

Deux mois en retard, j’ai fait le tour des livres que j’ai lus en 2019. J’en ai déjà recommandé plusieurs autour de moi et, en parcourant mes lectures de ces derniers mois, j’en ai vu d’autres dont je n’ai jamais parlé mais qui étaient tout aussi intéressants. Voici donc quelques livres que j’ai lus en 2018 et que je recommande.

Couverture du livre 'why we sleep'

Why we sleep — Matthew Walker

Pour commencer, Why we sleep est un livre très intéressant sur le sommeil (j’avais écrit un article à ce sujet il y a un moment, d’ailleurs). Le sommeil est un sujet souvent mal connu, je recommande vivement la lecture de ce livre.

Comment ça marche, dormir ? Pourquoi a-t-on besoin de dormir ? A-t-on vraiment besoin de dormir ? Dans notre société où tout le monde est fatigué, ne devrait-on pas prendre le temps de dormir plus ? Est-ce qu’interdire de conduire en étant fatigué ne réduirait pas le nombre d’accidents ? Pourquoi nos aînés se lèvent-ils tôt et font une sieste, alors que nos enfants n’arrivent pas à se lever pour être à l’école à 8h ?

Couverture du livre 'Genghis Khan and the Making of the Modern World'

Genghis Khan and the Making of the Modern World — Jack Weatherford

Je n’ai pas de souvenir de cours d’histoire parlant de cette partie du monde au lycée… Alors qu’elle n’est pas moins intéressante que celle d’Europe ! Genghis Khan and the Making of the Modern World est agréable, se lit presque comme une histoire et raconte l’histoire de terres lointaines et de personnages inconnus.

Couverture du livre 'L'obsession du service client — Les secrets d'une start-up qui a tout misé sur l'expérience client'

L'obsession du service client — Les secrets d'une start-up qui a tout misé sur l'expérience client — Jonathan Lefèvre

Si seulement plus d’entreprises pouvaient suivre les indications données dans L’obsession du service client. Si seulement le support client n’était pas considéré comme un centre de coûts mais comme une source de richesse et d’échanges… Votre entreprise est en contact avec des clients ? Lisez ce livre et faites-le lire à vos collègues !

Couverture du livre 'Bad Blood: Secrets and Lies in a Silicon Valley Startup'

Bad Blood: Secrets and Lies in a Silicon Valley Startup — John Carreyrou

J’avais entendu parler de Theranos, cette startup dont les promesses devaient révolutioner l’analyse médicale, dont la valorisation avait atteint des sommets… Et qui s’est écroulée en ayant à peine un prototype dysfonctionnel… Mais à ce point ? Whoa ! L’histoire est à la limite de l’incroyable, Bad Blood se lit très bien, presque comme un roman. Je l’ai dévoré en moins d’un week-end !

Couverture du livre 'The Box: How the Shipping Container Made the World Smaller and the World Economy Bigger'

The Box: How the Shipping Container Made the World Smaller and the World Economy Bigger — Marc Levinson

Je suis arrivé jusqu’à ce livre, un peu éloigné de mes centres d’intérêts supposés/habituels, via une liste de livres recommandés par Bill Gates. The Box raconte l’histoire des conteneurs. Pas conteneurs Docker comme j’en manipule tous les jours au boulot, mais conteneurs pour le transport de marchandises. Ceux qu’on voit en photos de fond de slides pendant les conférences à propos de Docker. Incroyable, l’effet d’une invention ! Et ce livre se lit lui aussi très bien.

Couverture du livre 'Superintelligence: Paths, Dangers, Strategies'

Superintelligence: Paths, Dangers, Strategies — Nick Bostrom

Pour finir : Superintelligence, autour de l’intelligence artificielle et des opportunités et dangers qu’elle peut représenter. Un peu long et quelques passages un peu difficiles, mais le sujet est néanmoins intéressant. Dans le même domaine, j’avais beaucoup aimé Life 3.0: Being Human in the Age of Artificial Intelligence (Max Tegmark), lu en 2017.

En 2018, j’ai passé plus de temps à lire que je ne l’avais fait sur les dix années précédentes. J’en ai profité pour renouer avec d’autres genres et lire aussi des livres moins sérieux. Par exemple, j’ai lu en 2018 plusieurs livres de science-fiction, dont A Deepness in the Sky (Vernor Vinge) et Children of Time (Adrian Tchaikovsky). Dans un autre domaine, Total Recall: My Unbelievably True Life Story, la biographie de Arnold Schwarzenegger, était aussi très sympa. Et The Cuckoo’s Egg: Tracking a Spy Through the Maze of Computer Espionage (Cliff Stoll) jouait le jeu d’un roman d’espionnage !

Bilan de l’année ? Quand on passe du temps à lire, ce que je n’avais pas tellement fait depuis que j’ai une connexion Internet illimitée, on lit plus de livres… Et on a des chances de tomber sur des livres intéressants et agréables ! À poursuivre sur 2019 ;-)