« Sauf objection d’ici X, je ferai Y (pour Z) »

16 février 2021management, travail

Quand vous êtes sûr de vous, arrêtez d’attendre une éternité et lancez-vous !

Voici une formulation que j’affectionne et utilise régulièrement.


Considérez ce message1 :

Hello 👋
Je pourrais faire X, qu’est-ce que vous en pensez ?

En vous lisant, vos collègues se demanderont de quoi vous parlez. Ils ne sauront pas si ce que vous envisagez est une réponse à une problématique (ni laquelle), ni si vous êtes confiant ou si c’est juste une idée.

Ils vont devoir s’interrompre dans leur travail, retrouver le problème sur lequel vous travaillez, y réfléchir, comprendre ce que vous proposez, peut-être imaginer d’autres solutions…

Ou alors, votre message ne sera pas lu et vous attendrez deux jours avant d’oser le reposter, en vous demandant si vos collègues l’ont vu mais n’ont pas (pris) le temps d’y répondre…


Mais pourquoi vous infliger cette douleur ?

Vous savez quoi faire. Vous êtes presque sûr que votre approche est la bonne…

Donc, affirmez-vous !


Depuis plusieurs années, j’utilise cette formulation :

Hello 👋
Sauf objection d’ici X, je ferai Y (pour résoudre Z).


Cette approche est géniale !

  • Elle est adaptée à des propositions non-urgentes.
  • Mes collègues ont le temps de voir mon message. Une demi-journée ou jusqu’au lendemain2. « D’ici X » est spécifique et se traduit par « d’ici demain 9h » ou « d’ici demain 14h ».
  • Une ou deux phrases clarifient l’action « Y ». Je met un lien vers la pull-request lorsque j’en ai une. Mes collègues ont suffisamment d’informations pour identifier si je m’apprête à faire une bêtise.
  • Pour les sujets que le reste de l’équipe n’a pas trop suivi, un peu de contexte aidera. Je note donc pourquoi je vais faire cette action.

Avec cette formulation, j’offre à mes collègues la possibilité d’exprimer une objection — et ils le font parfois. Mais je ne reste pas bloqué dans mon travail : nous avons une date butoir.

Je ne l’emploie toutefois que lorsque je suis assez confiant. Mettons 90% de confiance ou plus. En effet, puisque cette phrase est affirmative, mes collègues vont par défaut considérer que je sais ce que je fais.


Et vous, qu’attendez-vous pour employer « sauf objection » ?



  1. Typiquement, posté sur Slack, ou sur un autre outil de messagerie à la mode. Ou envoyé par mail. ↩︎

  2. Mes collègues ont du boulot. Ils ne regardent pas Slack en permanence et certains se concentrent en Deep Work. Sur des journées bien remplies, ils peuvent ne passer par là qu’en début ou fin de demi-journée. Je souhaite toutefois leur offrir de bonnes chances de voir ce message. ↩︎